Baromètre

Nous entrons enfin dans la dernière ligne droite de cette saison régulière 2018! Avec 10 matchs ou moins à jouer pour chacune des équipes (à part DC United et les Portland Timbers), la lutte s’annonce très serrée pour les places d’honneur. Quatre clubs se disputeront ardemment le Supporters’ Shield (Atlanta, les deux clubs de New York et Dallas) alors que plus de dix clubs se disputeront les six dernières places qualificatives aux séries; trois à l’Est et trois à l’Ouest. Qui sortira vainqueur de la saison régulière? Quels clubs se donneront la chance de se battre pour la Coupe MLS?

Le climat selon MLSenFolie :

Radieux : Excellente forme, frôle la perfection
Ensoleillé : Très bons résultats
Dégagé : Résultats moyens mais prestations plutôt positives
Nuageux : Résultats moyens mais prestations plutôt négatives
Pluvieux : Mauvais résultats
Blizzard : Mauvais résultats, peine perdue

La progression :

+1 : évolution d’un climat à un autre (ex : Ensoleillé à Radieux)
– 1 : régression d’un climat à un autre (ex : Dégagé à Nuageux)
= : Pas de changement de climat
Le chiffre ‘1’ peut être remplacé par un chiffre plus élevé dans le même principe

Radieux :

Seattle Sounders (=), New York Red Bulls (=), Atlanta United (=), DC United (+1), Sporting Kansas City (+1), Philadelphia Union (+1)

Sixième victoire de suite pour les Sounders de Seattle qui ont écrasé le Galaxy de Los Angeles 5-0 à domicile. Le champion 2016 et finaliste 2017 montre enfin de quel bois il se chauffe et il n’aurait pas pu choisir un meilleur moment dans la saison. Brian Schmetzer peut se féliciter d’avoir recruté le péruvien Raul Ruidiaz qui commence à se fondre au collectif et à montrer ses qualités. 7ème de l’Ouest à deux points de la 6ème et dernière place qualificative en séries, les Sounders ont le vent dans les voiles.
Les Red Bulls ont réussi à ramener un point sur la pelouse des Whitecaps de Vancouver grâce à un doublé de l’autrichien Daniel Royer dans les dernières secondes du match! Le deuxième but de Royer est survenu alors que son équipe jouait à dix après l’expulsion de Murillo à la 84ème minute. Le point du match nul est un très bon résultat à prendre dans ces circonstances-là et permet aux Red Bulls de demeurer deuxième de l’Est à trois points d’Atlanta.
Le leader au classement de la MLS a remporté son match à domicile 3-1 face au Crew de Columbus! Atlanta peut remercier son trident infernal Almiron-Villalba-Martinez qui a marqué les trois buts du match (un chacun). Le 27ème but de Josef Martinez lui permet d’égaler le record de buts inscrits en MLS en une seule saison avec neuf matchs à disputer!
Si les Sounders sont en forme, que dire de DC United qui vient de s’imposer à deux reprises à domicile; 4-1 face à Portland et 2-0 face aux Revs. Sur la sellette (selon moi) après un début de saison calamiteux, Ben Olsen commence à donner raison à ses dirigeants qui ont continué à lui faire confiance. 8ème de l’Est avec six points de retard sur la sixième place, DC a tout de même plusieurs matchs en main qui pourraient lui permettre d’accrocher une des dernières places au-dessus de la ligne rouge.
Le Sporting de Kansas City est bel et bien de retour! Extraordinaire lors de sa victoire 3-0 face aux Timbers de Portland, Peter Vermes semble enfin avoir trouvé son attaquant de pointe en Diego Rubio (doublé durant le match). Cette troisième victoire consécutive permet à SKC de retrouver sa seconde place dans l’Ouest à trois points de Dallas.
L’Union a de quoi être satisfait! Vainqueurs 2-0 à domicile face au NYCFC, les hommes de Jim Curtin croient enfin en leurs chances de se qualifier aux séries en 2018. Dangereux, dominant et efficace, l’Union m’impressionne de plus en plus cette année. 5ème de l’Est avec quatre points d’avance sur la 7ème place, Philadelphie va devoir poursuivre sur sa lancée.

Ensoleillé :

New York City FC (-1), Columbus Crew (-1), Los Angeles FC (+2)

Défait 2-0 à Philadelphie, NYCFC lâche du lest dans sa course au Supporters’ Shield. Très bons lors de la première mi-temps, les Blues n’ont pas su percer la muraille Andre Blake et ont été bombardé par les offensives de l’Union en seconde mi-temps. 3ème de l’Est avec un point de retard sur leur ennemi juré NYRB, New York City FC est encore dans la course au Supporters’ Shield.
Le Crew allait mieux depuis quelques semaines mais n’a pas su élever son niveau de jeu contre le leader de la MLS. Battu 3-1 à Atlanta, Columbus s’est procuré quelques bonnes chances de marquer mais n’a pas réussi à contenir les assauts de son adversaire. Ancré à la 4ème position dans l’Est, le Crew est presque seul au monde; trop loin de la 3ème place et bien en avance sur le 5ème. Sauf surprise, Columbus est presque assuré de finir 4ème dans l’Est.
LAFC a brillamment réussi sa semaine en s’imposant deux fois 2-0 à domicile; face au Real Salt Lake et face au Colorado Rapids. Auteur d’un doublé face au Real Salt Lake, Christian Ramirez a vraiment l’air de se plaire dans son nouveau club et donne une option offensive intéressante à Bob Bradley. 3ème de l’Ouest avec quatre points de retard sur le leader, LAFC a réussi à creuser l’écart avec ses poursuivants (4 points d’avance sur le 4ème).

Dégagé :

Portland Timbers (-2), FC Dallas (=), Real Salt Lake (=), Vancouver Whitecaps (=)

Les Timbers tombent de haut! Imbattables depuis la mi-avril en MLS, Portland est maintenant sur une série de trois défaites consécutives dont deux cette semaine. Sèchement battus 4-1 à DC et 3-0 à Kansas City, les Timbers peuvent-ils surmonter la pente une deuxième fois? 5ème de l’Ouest avec onze matchs à disputer, Portland a encore son avenir en mains et devra trouver un moyen d’engranger les points.
Dallas s’est facilement défait de Minnesota en s’imposant 2-0 à domicile. Biens en place tactiquement, les Toros sont toujours leader de la conférence Ouest. Le score aurait dû être plus lourd si ce n’était de la bonne performance du gardien adverse alors que la recrue Pablo Aranguiz a montré l’étendue de son talent durant la rencontre.
Semaine compliquée pour le Real Salt Lake qui a affronté les deux clubs de Los Angeles à l’étranger. Les hommes de Mike Petke se sont inclinés 2-0 sur la pelouse de LAFC mais ont pris les trois points trois jours plus tard sur le terrain du Galaxy (victoire 1-2). 4ème de l’Ouest, RSL ne doit surtout pas se reposer sur ses lauriers sachant que son avance sur la 7ème place n’est que de trois petits points.
Les Whitecaps auraient pu se retrouver en très bonne position s’ils avaient trouvé un moyen de s’imposer face aux Red Bulls (2-2). Reconnu pour leur défense quasi imbattable en 2017, Vancouver a du mal à ne pas encaisser de buts cette année. Incapables de museler Royer, les hommes de Carl Robinson ont failli à la tâche dans les derniers instants du match. 8ème à trois points de la sixième place, les Whitecaps ne peuvent plus se permettre de perdre des points.

Nuageux :

Impact de Montréal (=), Los Angeles Galaxy (-2), Colorado Rapids (=)

L’Impact a remporté son match 2-1 face à Chicago par la peau des c… (excusez mon langage). Incapable d’imposer son jeu face à un club en pleine perdition ces dernières semaines, le bleu-blanc-noir a eu recours à un miracle signé Daniel Lovitz. Le latéral gauche a offert la victoire à son équipe d’une volée du pied droit (!) dans les arrêts de jeu. Montréal se maintient à la 6ème place dans l’Est mais a disputé plus de matchs que ses adversaires directs. Chaque point engrangé vaudra son pesant d’or d’ici la fin de la saison.
Semaine cauchemardesque pour le Galaxy…  Médiocre à domicile face aux Rapids (2-2) mercredi dernier (14 août), le Galaxy a été atomisé 5-0 par les Sounders en fin de semaine. Ces résultats vont bien évidemment affecter le moral des troupes. Privé de Ibrahimovic contre Seattle, le Galaxy est-il Ibra-dépendant? 5ème dans l’Ouest avec deux points d’avance sur la 7ème position mais avec plus de matchs disputés, LAG va-t-il y arriver? Colorado, de son côté, n’a plus rien à jouer cette année sauf miracle. Bien meilleurs dans le jeu depuis quelques semaines, les Rapids ont toujours bcp de mal à s’imposer à l’extérieur. Hudson va-t-il trouver la clé manquante cette année ou est-il en train d’analyser les besoins défensifs de son équipe afin de trouver le profil idéal des recrues du prochain mercato?

Pluvieux :

Toronto FC (=)

Les semaines passent et se ressemblent pour Toronto qui voit les séries s’éloigner de plus en plus. Malmenés par la pire équipe de la ligue, les Reds n’ont ramené qu’un point de San Jose (1-1). Malgré les suspensions de Mavinga et Altidore et la blessure de Giovinco (remplaçant au coup d’envoi), Toronto avait toutes les armes pour s’imposer. 9ème de l’Est avec neuf points de retard sur la 6ème place, les Reds ne peuvent plus se permettre le moindre faux pas s’ils veulent y croire encore.

Blizzard :

Minnesota United (-1), San Jose Earthquakes (=), Houston Dynamo (=), Chicago Fire (=), Orlando City (=), New England Revolution (=)

Minnesota retombe dans ses travers en s’inclinant 2-0 à Dallas. Impuissants face au leader de la conférence Ouest, les Loons ont l’air d’avoir déjà commencé leur préparation pour 2019. Privé de Quintero et de Calvo, l’entraineur Adrian Heath a reconduit son 3-5-2 mais n’a pas pu retrouver la même animation de jeu. 9ème de l’Ouest à huit points des séries, les Loons n’ont pas les arguments nécessaires afin de se mêler à la lutte aux séries selon moi.
Les Earthquakes essaient encore de sortir de leur spirale négative malgré un léger mieux dans les dernières semaines. San Jose y est parvenu face à Toronto (1-1) grâce à son capitaine emblématique Chris Wondolowski. Derniers du classement de la MLS, les Earthquakes ne doivent plus avoir qu’un seul objectif en tête cette année; permettre au capitaine de marquer cinq buts afin de devenir le meilleur buteur de l’histoire de la MLS.
Où est passée l’équipe qui avait atteint la finale de la conférence Ouest en 2017? Le Dynamo de Houston poursuit sa piètre saison avec une nouvelle performance catastrophique. Insipide face au Real Salt Lake, Houston s’est incliné 1-2 à domicile face à un club qui a eu beaucoup de difficultés à s’imposer à l’étranger. 10ème de la conférence Ouest avec dix points de retard sur le 6ème, le Dynamo peut dire adieu à 2018.
Tout comme Houston, Chicago va devoir attendre 2019 pour participer aux séries. Inoffensif face à une équipe de Montréal pas à son meilleur, le Fire n’a pas réussi à ramener de points de son voyage et ne sera pas protagoniste dans le sprint final pour les séries. Relégué à dix points de son adversaire du soir qui lui est en 6ème position, le Fire a déjà brulé toutes ses chances.
La dégringolade continue du côté de la Nouvelle-Angleterre. De plus en plus faiblards ces dernières semaines, les Revs ne me donnent plus l’impression d’avoir la capacité mentale de continuer la lutte. Malmenée au Audi Field (extérieur) face au DC United, la Nouvelle-Angleterre est encore dans la course en termes de points. 7ème de l’Est avec quatre points de retard sur la 6ème place, Brad Friedel saura-t-il tirer les ficelles qui réveilleront ses joueurs?
Statu quo pour Orlando qui n’a pas joué cette semaine.

partagez

Comments are closed.