Baromètre

‘La semaine des rivalités’ (Rivalry week) vient tout juste de se terminer en MLS. Décriée par beaucoup de supporters qui trouvent que mettre autant de matchs excitants dans une même semaine est un gâchis, elle nous a tout de même réservé des duels de haute intensité. Entre El Trafico, le Classique Canadien, le derby de la rivière Hudson, le derby du Texas et la Coupe Cascadia, il y avait un match pour tous les gouts. Les résultats de ces matchs vont-ils influencer la dernière ligne droite dans la lutte aux séries? Mon baromètre de la semaine.

Le climat selon MLSenFolie :

Radieux : Excellente forme, frôle la perfection
Ensoleillé : Très bons résultats
Dégagé : Résultats moyens mais prestations plutôt positives
Nuageux : Résultats moyens mais prestations plutôt négatives
Pluvieux : Mauvais résultats
Blizzard : Mauvais résultats, peine perdue

La progression :

+1 : évolution d’un climat à un autre (ex : Ensoleillé à Radieux)
– 1 : régression d’un climat à un autre (ex : Dégagé à Nuageux)
= : Pas de changement de climat
Le chiffre ‘1’ peut être remplacé par un chiffre plus élevé dans le même principe

Radieux :

Seattle Sounders (=), New York Red Bulls (=), Atlanta United (=), DC United (=), Sporting Kansas City (=), Philadelphia Union (=)

Les Sounders ont complètement dicté le rythme du match à Portland et ont trouvé le moyen de s’imposer 0-1 sur la pelouse de leur rival. Évoluant en contre-attaque durant la majorité du match, les hommes de Brian Schmetzer ont trouvé leur salut grâce à un but contre son camp du défenseur Julio Cascante. Ce résultat propulse les Sounders à la 5ème position dans l’Ouest avec un point d’avance sur son adversaire du soir maintenant 7ème.
Les Red Bulls sont les grands vainqueurs de cette semaine selon moi! Capables de ramener le point du match nul sur la pelouse de son plus grand rival NYCFC (1-1), NYRB a aussi remporté son duel sur le score de 1-0 face au DC United. J’aimerais souligner le magnifique but marqué par Kaku face à DC. Toujours 2ème dans l’Est, NYRB met de plus en plus la pression sur Atlanta.

De son côté, DC United s’est donné corps et âme afin de ramener un résultat positif de New York mais la chance n’était pas de son côté. 8ème avec six points de retard sur la 6ème place de l’Est, DC a toujours des matchs en main sur toutes les équipes de l’Est et devrait vraisemblablement rattraper son retard s’il continue à jouer de cette façon.
Le leader de l’Est et de la MLS a eu plus de mal que prévu à s’imposer à Orlando mais a tout de même réussi à le faire (1-2). Confronté à une équipe en grande perte de confiance, les Five Stripes ont une fois de plus prouvé qu’ils méritaient leur place de leader. Grâce à son 28ème but, Josef Martinez a battu le record de buts marqué en une saison en MLS et il pourrait encore accentuer cette marque! Tout baigne dans l’huile à Atlanta!
Le Sporting de Kansas City continue sa remontée et n’a plus qu’un seul point de retard sur la première place dans l’Ouest après sa victoire 2-0 face à Minnesota. Bien aidé par le quatrième but en 4 matchs du chilien Diego Rubio, SKC a remporté ses quatre derniers matchs sans encaisser de buts! Le Sporting a-t-il enfin trouvé sa vitesse de croisière?
L’Union est l’équipe en forme en MLS avec DC United. Philadelphie a remporté son duel face au Revolution de la Nouvelle-Angleterre sur le score de 1-0. Cette victoire permet à l’Union de solidifier sa 5ème place dans l’Est avec sept points d’avance sur la 7ème place! Qui l’aurait cru il y a quelques semaines?

Ensoleillé :

New York City FC (=), Columbus Crew (=), Los Angeles FC (=), Real Salt Lake (+1), Vancouver Whitecaps (+1)

NYCFC aurait pu se rapprocher de son rival s’il avait trouvé le moyen de remporter son duel (1-1). Si le point du match nul n’est pas un mauvais résultat en soi, les Blues doivent espérer un faux-pas des deux premiers de l’Est afin de se mêler à la course au Supporters’ Shield. 3ème de l’Est, NYCFC est à 4 points de NYRB.
Le Crew de Columbus a tout tenté afin de l’emporter à Chicago mais n’a pu faire mieux qu’un match nul (1-1). Toujours aussi impressionnant, le capitaine Federico Higuaín a disputé un excellent match mais n’a pas su trouver un moyen de faire trembler les filets malgré ses nombreuses occasions de but. Les rumeurs concernant le déménagement de la franchise à Austin au Texas jouent-elles sur le moral des joueurs? 4ème de l’Est, le Crew vit-il sa dernière saison à Columbus?
LAFC a ramené un bon point sur la pelouse de son rival lors du troisième El Trafico de l’histoire. Lors de ce duel très disputé, le club de Carlos Vela a réussi l’essentiel et garde son avance de cinq points sur son rival. 3ème dans l’Ouest et à trois points de Dallas, LAFC peut-il encore se battre pour la première place dans l’Ouest malgré la perte de son capitaine Laurent Ciman (transféré à Dijon en France)?
Le carton de la fin de semaine est attribué au Real Salt Lake qui s’est imposé 0-6 à Colorado! Bien aidés par les deux expulsions infligées à leurs adversaires, les hommes de Mike Petke ont pleinement profité de leur avantage numérique. Le collectif bien huilé de RSL lui a permis d’enfiler les buts comme des perles et permet au Real de se rapprocher du groupe de tête dans l’Ouest. 4ème avec quatre points d’avance sur la 7ème place, le Real n’est toujours pas à l’abri malgré ce bon résultat.
Vancouver est-il enfin de retour? Vainqueurs 2-3 lors de leur déplacement à San Jose malgré un début de match calamiteux qui les a vu menés 2-0, les Whitecaps sont sur une série de cinq matchs sans défaite et s’accrochent à l’espoir de faire les séries en 2018. 8ème à un seul point de la 6ème place, la troupe de Carl Robinson va devoir rééditer ses récentes performances afin d’y arriver.

Dégagé :

FC Dallas (=)

Auteur d’un but à la 82ème minute du match à Houston lors du derby du Texas, Michael Barrios a pensé avoir donné la victoire à son club sur la pelouse de son rival. Malheureusement pour Dallas, le Dynamo de Houston a égalisé cinq minutes plus tard grâce à une frappe bien placée du remplaçant Peña. Toujours premier dans l’Ouest, Dallas n’a plus qu’un point d’avance sur le second et ne semble plus dans la course pour le Supporters’ Shield.

Nuageux :

Portland Timbers (-1), Toronto FC (+1), Los Angeles Galaxy (=)

Portland peut s’en mordre les doigts d’avoir perdu 0-1 à domicile face à son rival de toujours. Incapables de trouver la faille face au bloc bas de Seattle, les Timbers ne parviennent plus à trouver la formule gagnante et sont sur une série de quatre défaites consécutives! Présentement 7ème dans l’Ouest, Portland peut-il se rattraper à temps?
Toronto semble enfin avoir retrouvé son jeu et s’est imposé sans forcer 3-1 face à son rival canadien lors du Classique Canadien. Emmenée par le duo Giovinco-Osorio, la troupe de Greg Vanney a plié le match dans les 30 premières minutes de la rencontre face à l’Impact de Montréal. 9ème de l’Est avec six points de retard sur son adversaire du soir et deux matchs en main, le réveil des Reds arrive-t-il un peu trop tard?
Le show de Zlatan a repris son cours lors de la troisième édition du derby de Los Angeles. Impliqué sur trois actions très litigieuses qui auraient pu lui valoir un carton rouge, Ibrahimovic a disputé toute la rencontre et a même marqué le seul but lors du match nul de son équipe (1-1). Incapable de s’imposer à domicile, le Galaxy de Los Angeles est maintenant 6ème de l’Ouest avec un point d’avance sur le 7ème.

Pluvieux :

Impact de Montréal (-1)

Le bleu-blanc-noir a complètement raté son entame de match! La tactique choisie par Rémi Garde n’a pas eu l’effet escompté et l’Impact de Montréal a succombé à trois reprises devant son rival le Toronto FC. Désarmé assez rapidement dans le match, l’Impact a tenté en vain de revenir au score. La défaite 3-1 face au rival torontois complique la tâche de l’Impact dans sa lutte aux dernières places qualificatives aux séries. 6ème avec quatre points d’avance sur ses poursuivants, Montréal a disputé plus de matchs que ses poursuivants en date d’aujourd’hui.

Blizzard :

Colorado Rapids (-2), Minnesota United (=), San Jose Earthquakes (=), Houston Dynamo (=), Chicago Fire (=), Orlando City (=), New England Revolution (=)

Deuxième défaite consécutive pour les Rapids et quelle défaite humiliante à domicile (0-6 face au Real Salt Lake)! Indisciplinés, les hommes d’Anthony Hudson n’ont pas pu se remettre des expulsions de Niki Jackson et d’Adjei-Boateng. Toujours en préparation pour la saison 2019, les Rapids ont encore beaucoup de travail devant eux afin d’être prêts pour 2019.
Les Loons devaient s’imposer afin de garder l’espoir d’une qualification aux séries. Surclassés à l’étranger par le Sporting de Kansas City, les hommes d’Adrian Heath vont devoir attendre 2019 afin d’y arriver pour la première fois de leur courte histoire. Intéressant par séquences, Minnesota aurait pu postuler aux séries dés cette année s’ils avaient pu être épargnés par les blessures.
Les Revs continuent leur descente en enfer en s’inclinant 1-0 à Philadelphie. La troupe de Brad Friedel est sur une série de huit matchs sans victoire et voit les séries s’éloigner de plus en plus. Toujours 7ème à quatre points de la 6ème place dans l’Est, la Nouvelle-Angleterre va devoir trouver un moyen de se sortir de ce mauvais pas afin de continuer à lutter.
Je sens que je me répète inlassablement lorsque je parle d’Orlando. Bien meilleurs dans le jeu, les Lions n’ont plus la capacité mentale de remporter des matchs. Défait 1-2 par Atlanta à domicile, Orlando n’a plus qu’à attendre 2019. Impossible de parler de ce match sans mentionner l’excellent jeu d’équipe des Lions sur leur seul but du match.

Quelqu’un peut-il expliquer à Michael Stahre que le seul objectif encore atteignable en 2018 est de faire marquer cinq buts à Chris Wondolowski? Malgré tout, les Earthquakes ont très bien joué pendant 60 minutes où ils menaient 2-0 avant de subir la remontée des Whitecaps et de s’incliner 2-3. Avec seulement 17 points amassés en 25 matchs en 2018, les supporters de San Jose ont hâte que la saison se termine.
Houston peut officiellement dire au revoir aux séries en 2018 selon moi. Impuissant lors du derby du Texas disputé à domicile (1-1), le Dynamo a maintenant dix points de retard sur le 6ème de l’Ouest. Wilmer Cabrera gardera-t-il son poste en 2019? Houston saura-t-il retrouver le chemin de la gloire assez vite?
Troisième de l’Est lors de la saison 2017, le Fire de Chicago est très loin de ce niveau en 2018. Avec une défense de gruyère et une attaque beaucoup moins efficace que l’année passée, le Fire a déjà dit au revoir aux séries cette année. Le match nul 1-1 concédé à domicile face au Crew de Columbus a définitivement mis un terme à tout espoir d’une remontée spectaculaire. Que nous réserve la haute direction à la fin de la saison. Paunovic est-il encore l’homme de la situation?

partagez

Comments are closed.