Baromètre

Les matchs deviennent de plus en plus importants au fur et à mesure qu’on s’approche de la fin de la saison 2018. La lutte pour les dernières places qualificatives aux séries ainsi que la lutte pour le Supporters’ Shield s’intensifient de semaine en semaine ce qui donne une saveur particulière aux rencontres. L’excitation est à son paroxysme et les supporters vibrent au rythme des matchs. Les acclamations ou les sifflements se font entendre à des lieues du stade et attirent les curieux de toutes parts. Qui s’installera au sommet du classement général à la fin de l’année? Quelles équipes sont (déjà!) mathématiquement éliminées? Mon baromètre de la semaine

Le climat selon MLSenFolie :

Radieux : Excellente forme, frôle la perfection
Ensoleillé : Très bons résultats
Dégagé : Résultats moyens mais prestations plutôt positives
Nuageux : Résultats moyens mais prestations plutôt négatives
Pluvieux : Mauvais résultats
Blizzard : Mauvais résultats, peine perdue

La progression :

+1 : évolution d’un climat à un autre (ex : Ensoleillé à Radieux)
– 1 : régression d’un climat à un autre (ex : Dégagé à Nuageux)
= : Pas de changement de climat
Le chiffre ‘1’ peut être remplacé par un chiffre plus élevé dans le même principe

Radieux :

Seattle Sounders (=), New York Red Bulls (=), Atlanta United (=), DC United (=), Real Salt Lake (+1), Philadelphia Union (=)

Les Sounders l’ont fait! En s’imposant 3-1 face au Sporting Kansas City, Seattle est maintenant à huit victoires consécutives. Cet exploit leur permet d’établir un record depuis la disparition des tirs aux buts en 1999 en cas de match nul au coup de sifflet final. Évoluant en contre-attaque comme à son habitude, la troupe de Brian Schmetzer a réussi à renverser le match après avoir été mené 0-1 après deux minutes de jeu. Grâce à cette victoire, Seattle se place à la 5ème place de l’Ouest avec un point d’avance sur le 7ème.
Une semaine assez bizarre pour les Red Bulls qui se sont imposés à domicile face au Dynamo de Houston 1-0 en milieu de semaine avant de s’incliner lourdement à Montréal sur le score de 3-0. J’aimerais souligner l’excellente performance de Brian White qui a marqué le seul but des siens face à Houston pour sa première titularisation en MLS! Malgré la défaite sur la pelouse de l‘Impact, NYRB est la première équipe à se qualifier mathématiquement aux séries éliminatoires et garde la tête du classement général.
Cinquième défaite de la saison pour Atlanta qui s’est incliné 3-1 au Audi Field de DC United. Les Five Stripes n’ont pas réussi à contenir Wayne Rooney (1 but, 2 passes décisives) et Luciano Acosta (2 buts) alors que leurs attaques n’ont pas causé de gros problèmes à la défense de DC pour une des rares fois de la saison. Malgré cette défaite, Atlanta est toujours 2ème de l’Est et du classement général avec un point de retard sur le 1er et un match en main.
DC a surpris tout le monde en s’imposant 3-1 face à Atlanta (mentionné ci-haut) mais le club de la capitale américaine avait déjà flanché à domicile en milieu de semaine face à l’Union de Philadelphie (0-2). La troupe de Ben Olsen a encore toutes les chances de réussir son pari de se qualifier pour les séries malgré son mauvais début de saison. 7ème de l’Est avec six points de retard sur le 6ème, DC a tout de même trois matchs en main sur ce dernier.
Semaine intéressante pour l’Union qui avait deux déplacements difficiles à DC et à Orlando. Le duel entre les deux équipes en forme dans la conférence Est a tourné en sa faveur et les hommes de Jim Curtin se sont imposés 0-2 à DC avant de ramener le point du match d’Orlando. Solidement positionné en 5ème position de la conférence Est, l’Union a maintenant dix points d’avance sur le 7ème et devrait se qualifier sans trop forcer.
Quelle leçon de soccer donnée par le Real Salt Lake au Galaxy de Los Angeles! La victoire 6-2 des Claret et Cobalt démontre la progression de l’effectif de Mike Petke. La relation entre Rusnak, Kreilach et Savarino est de plus en plus intéressante dans le tiers offensif et le Real se démarque de plus en plus comme une équipe capable de battre n’importe quel adversaire. 4ème de l’Ouest avec quatre points d’avance sur le 7ème, les hommes de Mike Petke ne doivent surtout pas se relâcher afin de garder leur avance sur leurs poursuivants.

Ensoleillé :

Sporting Kansas City (-1), Columbus Crew (=), Los Angeles FC (=), Vancouver Whitecaps (=)

Le Sporting Kansas City n’a pas réussi à mettre un terme à la série des Sounders et s’est incliné 3-1 au CenturyLink Field. Le match avait pourtant bien commencé pour le Sporting qui a ouvert le score grâce au chilien Diego Rubio (5ème but en autant de matchs!). Ce but a provoqué le réveil des Sounders qui ont réussi à percer la défense du Sporting a trois reprises. 3ème dans l’Ouest à quatre points du leader de la conférence, le Sporting n’a toujours pas réussi à creuser l’écart sur ses poursuivants et pourrait manquer les séries (5 points d’avance sur le 7ème).
Le Crew de Columbus a repris du poil de la bête en s’imposant 2-1 face à NYCFC grâce au premier but de Justin Meram depuis son retour au club. Cette victoire permet aux hommes de Greg Berhalter de conforter leur 4ème place dans l’Est et maintenir leur avance de trois points sur le 5ème. Avec 13 points d’avance sur le 7ème, le Crew devrait se qualifier pour les séries sauf grosse surprise.
LAFC est parti l’emporter sur la pelouse du champion 2017 sur le score de 4-2. Évoluant en contre-attaque avec un bloc bas, la troupe de Bob Bradley a laissé son efficacité offensive faire la différence. Auteur d’un doublé, Carlos Vela a encore une fois brillé sous ses nouvelles couleurs et justifie amplement son statut de joueur désigné. 2ème de la conférence Ouest, LAFC a trois points de retard sur Dallas et six points d’avance sur le 7ème. LAFC sera-t-il impliqué dans la lutte pour le titre de champion de l’Ouest ou devra-t-il se battre jusqu’au bout afin de se qualifier aux séries?
Les Whitecaps continuent leur belle série de six matchs sans défaite en s’imposant 2-1 face à San Jose. Alphonso Davies a sonné la charge pour son équipe en inscrivant le premier but des siens avant que Mezquida ne marque le but gagnant du match à la 78ème minute. La pépite canadienne veut à tout prix se qualifier aux séries pour sa dernière saison au club avant de rejoindre le Bayern de Munich. 7ème de la conférence Ouest, Vancouver n’a plus qu’un point de retard sur le 6ème.

Dégagé :

New York City FC (-1)

Mon favori au début de la saison pour le Supporters’ Shield, NYCFC ne m’impressionne plus du tout. Défait 2-1 à Columbus, les Blues ont été malmenés par leur adversaire tout au long du match. Relégués à sept points des Red Bulls, les hommes de Torrent ne sont plus impliqués dans la lutte à la première place du classement général. 3ème de l’Est, NYCFC ne devrait pas bouger de cette position d’ici la fin de la saison.
Dallas a enfin eu son saut d’orgueil en s’imposant 4-2 face au Dynamo de Houston en fin de semaine après s’être incliné 4-3 à San Jose quelques jours plus tôt. Le leader de la conférence Ouest est méconnaissable depuis le début du mois d’août avec une fiche de 2V-1N-3D dont deux défaites face à la pire équipe de la MLS.

Nuageux :

Impact de Montréal (+1), Portland Timbers (=), FC Dallas (-1)

Dallas a enfin eu son saut d’orgueil en s’imposant 4-2 face au Dynamo de Houston en fin de semaine après s’être incliné 4-3 à San Jose quelques jours plus tôt. Le leader de la conférence Ouest est méconnaissable depuis le début du mois d’août avec une fiche de 2V-1N-3D dont deux défaites face à la pire équipe de la MLS. Cette mauvaise passe a éloigné les Toros de la lutte pour le Supporters’ Shield et a permis à ses poursuivants de se rapprocher d’eux (plus que trois points d’avance sur le 2ème)
Le bleu-blanc-noir y croit encore! Critiqué de toutes parts par plusieurs analystes de la MLS après une série de mauvais résultats, l’Impact de Montréal a réussi à dominer les Red Bulls de New York en s’imposant 3-0 à domicile. 6ème de l’Est avec six points d’avance sur le 7ème (qui a trois matchs de plus à disputer), la possibilité de voir Montréal se qualifier aux séries ne se pose même plus. Cependant, il reste beaucoup de travail avant de crier victoire.
Les Timbers ont enfin stoppé l’hémorragie en mettant un terme à leur série de quatre défaites consécutives. Les hommes de Savarese se sont imposés 2-0 face à Toronto avant de ramener le point du match nul sur la pelouse du Revolution de la Nouvelle-Angleterre. 6ème de l’Ouest avec un point d’avance sur le 7ème, la bataille sera rude jusqu’à la dernière minute du dernier match pour Portland.

Pluvieux :

Los Angeles Galaxy (-1)

Les hommes de Sigi Schmid se sont écroulés comme un château de cartes lors de leur déplacement à Salt Lake City pour affronter le Real (défaite 6-2). La défense gruyère du Galaxy est un handicap assez important et à ce stade de la saison, il est peut-être trop tard pour apporter des ajustements. 8ème de l’Ouest avec trois points de retard sur le 6ème, les coéquipiers de Zlatan Ibrahimovic peuvent-ils encore remonter la pente?

Blizzard :

Toronto FC (-2), Colorado Rapids (=), Minnesota United (=), San Jose Earthquakes (=), Houston Dynamo (=), Chicago Fire (=), Orlando City (=), New England Revolution (=)

Deux défaites en deux matchs pour le champion 2017! Toronto s’est incliné 2-0 à Portland avant de subir un cuisant revers à domicile face au LAFC (2-4). La pente est maintenant trop raide pour Greg Vanney et les chances de faire les séries s’amenuisent semaine après semaine. 9ème de l’Est avec neuf points de retard sur le 6ème (et un match en main), Toronto doit-il commencer un nouveau cycle l’année prochaine?
San Jose a une nouvelle fois battu le leader de la conférence Ouest (FC Dallas) sur la marque de 4-3 avant de s’incliner à Vancouver 2-1. Deux points positifs ressortent de ces deux matchs; Vako a marqué trois buts alors que Chris Wondolowski a marqué un but et n’est plus qu’à trois petits buts de Landon Donovan pour le titre de meilleur buteur de l’histoire de la MLS. D’un autre côté, San Jose est la première équipe à être mathématiquement éliminé de la course aux séries 2018.
Le Dynamo de Houston continue sa saison de misère en s’inclinant à deux reprises cette semaine. Défait 1-0 par les Red Bulls à New York, Houston s’est une nouvelle fois incliné lors du derby du Texas à Dallas (4-2). 10ème de l’Ouest à treize points de la 6ème place, le Dynamo ne se qualifiera probablement pas aux séries 2018. Wilmer Cabrera a-t-il enfin compris qu’il fallait s’améliorer défensivement lors du mercato prochain? Verra-t-on un exode massif des meilleurs joueurs de l’équipe comme Quioto, Manotas ou Elis?
Orlando commence à retrouver des couleurs mais c’est trop peu trop tard pour les Lions. Bien meilleurs dans le jeu depuis quelques semaines (voir mes autres baromètres), Orlando est souvent ressorti bredouille de ces rencontres mais c’était différent cette semaine. Mené 1-2, les Lions ont trouvé les ressources nécessaires pour égaliser dans les dernières secondes du match. Éliminés des séries sauf grosse surprise, les joueurs d’Orlando vont devoir prouver qu’ils méritent leur place en 2019.
Brad Friedel n’est surement pas content des résultats de son équipe dernièrement. Incapables de s’imposer à domicile face aux Timbers (1-1), les Revs vont devoir donner un coup d’accélérateur dans les prochains matchs afin d’atteindre leur objectif de se qualifier pour les séries 2018. 8ème à six points de la 6ème place avec un match en main, les Revs n’ont plus le droit à l’erreur.
Statu quo pour Colorado, Minnesota et Chicago qui n’ont pas joué cette semaine.

partagez

Comments are closed.