Baromètre

Quelle semaine extraordinaire que nous venons de vivre en MLS! Des scénarios incroyables, des buts venus d’un autre monde, des supporters en transe et surtout… des buts, beaucoup de buts. Sur les douze matchs disputés cette semaine, 47 buts ont été marqués pour une moyenne de 3.92 buts par match! Il faut dire que la tension est palpable en cette fin de saison 2018; chaque point récolté vaut son pesant d’or et chaque contre-performance son lot de larmes. Quelle équipe s’est fait une place au soleil? Quel club se prépare déjà à hiberner? Mon baromètre de la semaine avec le classement en photo.

Le climat selon MLSenFolie :

Radieux : Excellente forme, frôle la perfection
Ensoleillé : Très bons résultats
Dégagé : Résultats moyens mais prestations plutôt positives
Nuageux : Résultats moyens mais prestations plutôt négatives
Pluvieux : Mauvais résultats
Blizzard : Mauvais résultats, peine perdue

La progression :

+1 : évolution d’un climat à un autre (ex : Ensoleillé à Radieux)
– 1 : régression d’un climat à un autre (ex : Dégagé à Nuageux)
= : Pas de changement de climat
Le chiffre ‘1’ peut être remplacé par un chiffre plus élevé dans le même principe

Radieux :

Seattle Sounders (=), New York Red Bulls (=), Atlanta United (=), DC United (=), Sporting Kansas City (+1)

Et de 9 pour Seattle qui consolide de plus en plus sa place pour les séries! La victoire à Vancouver est signée Raul Ruidiaz qui s’offre un beau doublé et permet à son club de l’emporter 1-2 sur la pelouse des Whitecaps. Recruté par les Sounders le 29 juin, le club serait-il mieux classé si l’international péruvien avait été là depuis le début de la saison? Attention à ne pas se relâcher par contre! Seattle n’a que quatre points d’avance sur la 7ème place et quelques mauvaises performances pourraient tout changer.
Les Red Bulls de New York ont réussi tout un exploit en ramenant le point du match nul d’Audi Field face à leur rival DC United (3-3). Menée 1-0 puis 2-1 puis à nouveau 3-2, la troupe de Chris Armas s’en est remis à son buteur fétiche Bradley Wright-Phillips. L’anglais a marqué à trois reprises et ne s’est pas privé de célébrer comme il se doit son exploit. Du côté de DC, malgré sa victoire 2-1 face à Minnesota quelques jours plus tôt, ce match nul est un mauvais résultat dans sa course aux séries. Les coéquipiers de Luciano Acosta, excellent ce soir-là (1 but, 1 passe), ont quatre points de retard sur la 6ème place avec un match de plus à jouer.
Atlanta n’a pas eu à forcer son talent à Colorado et s’est facilement imposé 0-3 sur le terrain des Rapids. C’est encore une fois Miguel Almiron qui s’est illustré en marquant 2 buts de toute beauté. Grâce à cette victoire, Atlanta reprend la tête du classement général devant les Red Bulls et confirme son statut de favori pour le Supporters’ Shield.
La troupe de Peter Vermes est en feu de nouveau! Malgré une saison 2018 en dents de scie, le Sporting Kansas City a humilié les Earthquakes sur leur propre pelouse en s’imposant 1-5. Krisztian Németh a marqué son premier but depuis son retour au SKC et le hongrois espère en faire plus d’ici la fin de la saison. Cette victoire propulse SKC au sommet de la conférence Ouest avec un point de plus que Dallas.

Ensoleillé :

Impact de Montréal (+2), Real Salt Lake (-1), Philadelphia Union (-1), Columbus Crew (=), Los Angeles FC (=)

La grosse surprise de la semaine nous est venue de Philadelphie où l’Impact de Montréal est venu humilier l’Union 1-4! Martyrisée par le duo Piatti-Silva de l’Impact, la jeune défense de l’Union a encore beaucoup à apprendre. Montréal s’est contenté de jouer la contre-attaque contre une équipe de l’Union qui a beaucoup de mal en jeu de transition. Ce résultat relance clairement le débat autour de la 5ème et la 6ème place dans l’Est et ces deux clubs se livreront une bataille à distance jusqu’à la fin de la saison (avec DC et les Revs).
Le Crew a eu ce qu’il voulait de son déplacement à Dallas en obtenant le point du match nul (0-0). Incapable de cadrer ses tirs au but (un tir cadré sur 17 tentatives!), Columbus a manqué une occasion en or de distancer ses poursuivants. Avec neuf points d’avance sur la 7ème place, le Crew devrait pouvoir se qualifier aux séries sauf grosse surprise.
Résultat décevant pour le Real Salt Lake qui n’a pas pu se défaire de Minnesota à domicile (1-1). Pourtant, son adversaire du soir avait disputé un match trois jours plus tôt et a dû se déplacer de Washington à Salt Lake City entre-temps. Dominant en possession du ballon (62%), le Real a eu beaucoup de mal dans la finition contrairement aux dernières semaines.
Match très similaire à celui du Real Salt Lake pour LAFC. Le club d’expansion a dominé la possession du ballon face aux Revs de la Nouvelle Angleterre mais n’a pas réussi à convertir ses chances face au but (1-1). Toujours 3ème dans l’Ouest, LAFC rate une chance en or de se rapprocher un peu plus du duo de tête.

Dégagé :

Vancouver Whitecaps (-1)

Vancouver n’a pas pu stopper l’incroyable série des Sounders de Seattle et s’est incliné 1-2 à domicile. Très entreprenants offensivement, les Whitecaps m’ont surpris en jouant au lieu de défendre (52% de possession et 22 tirs au but!). Cette nouvelle identité de jeu a nui à sa défense qui n’a pas su contenir les rares offensives des Sounders. 7ème de l’Ouest à quatre points du 6ème, le temps commence à s’assombrir du côté de l’Ouest canadien.

Nuageux :

Portland Timbers (-1), New York City FC (=), FC Dallas (=)

Je suis un des premiers à avoir pensé que les Timbers allaient facilement s’imposé à Houston mais le soccer a encore une fois prouvé qu’il n’existe aucun match facile. Incapable de contenir les assauts offensifs du Dynamo, Portland a subi la loi de Houston en s’inclinant 4-1. Malgré ce résultat, les Timbers sont encore 6ème dans l’Ouest et peuvent encore reprendre leur course vers l’avant.
Dallas a encore une fois déçu ses partisans en concédant deux points à domicile face au Crew (0-0). La troupe d’Oscar Pareja n’a pas su trouver la bonne formule afin de s’imposer face à Columbus et perd sa place au sommet de la conférence Ouest. Inquiétant de voir ces lacunes à la fin de la saison.
Statu quo pour NYCFC qui n’a pas joué cette semaine.

Pluvieux :

Chicago Fire (+1), Houston Dynamo (+1), Toronto FC (+1), New England Revolution (=)

Le Fire s’est enfin réveillé cette semaine! Chicago a donné une correction 4-0 à domicile face à Orlando et a montré des bribes de son talent aperçu l’an dernier. Nikolic a démontré pourquoi il était le meilleur buteur de la ligue en 2017 en inscrivant un doublé mais cette victoire est anecdotique pour le Fire qui est très loin d’une place en séries.
Le Dynamo de Houston a fait parler la poudre en écrasant Portland 4-1. Emmenée par son duo d’enfer Manotas-Elis (3 buts à eux deux), la troupe de Cabrera s’est fait plaisir à domicile. Tout comme Chicago, Houston est trop loin de la 6ème place pour espérer se qualifier pour les séries.
Match épique à Toronto où les locaux se sont imposés 5-3 face au Galaxy de Los Angeles. Toujours aussi friables défensivement, les Reds se sont remis à leur force de frappe pour s’imposer. Cette victoire permet à Toronto de garder une mince lueur d’espoir de se qualifier pour les séries mais il faudra vraisemblablement un sans-faute des Reds pour y arriver.
Les Revs ont soutiré un point de leur déplacement à Los Angeles sur la pelouse du LAFC (1-1). La Nouvelle-Angleterre a su faire le dos rond et a subi la domination de son adversaire avant de faire mouche à la 82ème minute sur un but de Brandon Bye. Ce résultat garde les Revs dans la course aux séries dans l’Est.

Blizzard :

Los Angeles Galaxy (-1), Colorado Rapids (=), Minnesota United (=), San Jose Earthquakes (=), Orlando City (=)

Un seul maigre point positif pour le Galaxy lors de sa défaite 5-3 à Toronto. Zlatan Ibrahimovic a marqué son 500ème but en carrière et quel but (voir vidéo au bas de la page)! La défense du Galaxy est une des pires de l’histoire de la franchise et l’espoir de se qualifier pour les séries s’envole semaine aprés semaine.
Les Rapids n’ont rien pu faire face à l’une des puissances de la MLS. Sur ce match, l’avantage de jouer à domicile à haute altitude n’a pas été suffisant pour Colorado qui s’incline 0-3 face à Atlanta. Incapables de montrer quoi que ce soit dans le jeu, les Rapids ont hâte que la saison finisse.
Deux déplacements difficiles pour les Loons. Une défaite 2-1 à DC face à l’une des équipes en forme en cette fin de saison et un match nul 1-1 obtenu à Salt Lake City. Minnesota va devoir patienter à 2019 pour se qualifier pour la première fois de sa jeune histoire aux séries éliminatoires de la MLS.
San Jose s’est fait laminer par le Sporting Kansas City à domicile (1-5). La 17ème défaite de la saison des Earthquakes a enfin poussé les dirigeants à renvoyer l’entraineur suédois Michael Stahre. Qui sera le prochain entraineur des Earthquakes en 2019 (l’assistant Steven Ralston assurera l’intérim pour la fin de saison)?
En voilà un autre qui a hâte de voir la saison 2018 se terminer! Orlando a subi une défaite humiliante à Chicago sur le score de 4-0. Les Lions vont devoir se remettre en question pour 2019 s’ils veulent atteindre les séries pour la première fois de leur histoire. O’Connor est-il l’homme de la situation? Kljestan restera-t-il en Floride?

 

 

 

partagez

Comments are closed.