Baromètre

Une grosse semaine vient tout juste de se conclure en MLS! De gros duels se sont déroulés et les résultats de ceux-ci ont relancé le débat autour des dernières places qualificatives aux séries éliminatoires ainsi que dans la lutte pour le Supporters’ Shield! Avec une moyenne de 2.92 buts par match, le spectacle était clairement au rendez-vous en MLS et le suspense est à sa paroxysme dans la dernière ligne droite de la saison 2018. Quels clubs ont réussi à se faire une place au soleil en ce moment crucial de la saison? Quelles équipes doivent trouver un moyen de sortir de la tempête? Mon baromètre de la semaine (classement au bas de la page)

Le climat selon MLSenFolie :

Radieux : Excellente forme, frôle la perfection
Ensoleillé : Très bons résultats
Dégagé : Résultats moyens mais prestations plutôt positives
Nuageux : Résultats moyens mais prestations plutôt négatives
Pluvieux : Mauvais résultats
Blizzard : Mauvais résultats, peine perdue

La progression :

+1 : évolution d’un climat à un autre (ex : Ensoleillé à Radieux)
– 1 : régression d’un climat à un autre (ex : Dégagé à Nuageux)
= : Pas de changement de climat
Le chiffre ‘1’ peut être remplacé par un chiffre plus élevé dans le même principe

Radieux :

New York Red Bulls (=), DC United (=), Philadelphia Union (=)

Duel au sommet pour les Red Bulls qui recevaient le leader du classement général Atlanta United. Malgré l’absence du buteur maison Bradley Wright-Phillips, NYRB a dompté l’ogre Atlanta et s’est imposé 2-0! La troupe de Chris Armas a démontré qu’un collectif bien huilé peut battre n’importe quelle équipe. Cette victoire relance complètement la lutte au Supporters’ Shield où les Red Bulls n’ont plus que deux points de moins que leur adversaire du soir.
La victoire était impérative pour DC United qui recevait l’Impact de Montréal. Les hommes de Ben Olsen ont répondu présent en laminant l’équipe adverse 5-0! DC a battu Montréal en jouant à leur propre jeu avec un bloc défensif très bas tout en se projetant très vite vers l’avant quand l’opportunité se présente. L’efficacité de DC est aussi à souligner avec 5 buts marqués sur 6 tirs cadrés! Grâce à cette victoire, DC United revient à deux points de son adversaire du soir et ont toujours deux matchs en main pour récupérer cette deuxième place.
Très bonne opération pour l’Union de Philadelphie qui a réussi à ramener le point du match nul sur la pelouse de Columbus (0-0). Bien en place défensivement, l’Union n’a donné que très peu d’espaces au club de l’Ohio et s’est contenté de quelques contre-attaques sans grand succès. Ce résultat permet à Philadelphie de rester à l’affut de la 4ème place avec un seul point de retard sur son adversaire du soir.

Ensoleillé :

Atlanta United (-1), Real Salt Lake (=), Seattle Sounders (+1)

Atlanta aurait pu clore le débat une fois pour toute mais a manqué son coup à New York. En déplacement sur la pelouse des Red Bulls, Atlanta a eu très peu d’occasions dans le match et s’est logiquement incliné 2-0. Cette défaite remet le Supporters’ Shield en jeu et les ‘Five Stripes’ devront se remettre dans le droit chemin assez vite s’ils espèrent le remporter. La troupe de Tata Martino est-elle essoufflée?
Qui peut encore se permettre d’avoir des doutes sur Nick Rimando? Le mythique gardien de but du Real Salt Lake a permis à son club de ramener le point du match nul sur la pelouse du Sporting Kansas City du haut de ses 38 ans grâce à une performance XXL. Évoluant en contre-attaque durant une grande partie du match, RSL a trouvé la bonne formule et garde son avance de deux points sur le 7ème de la conférence Ouest.
Le duo Nicolas Lodeiro-Raul Ruidiaz a encore frappé pour les Sounders de Seattle. L’attaquant péruvien (auteur d’un doublé) et le meneur de jeu uruguayen Nicolas Lodeiro (1 but, 2 passes décisives) ont propulsé leur club vers une victoire facile de 4-0 sur les Rapids du Colorado. Les Sounders ont changé leur fusil d’épaule durant ce match en gardant la possession du ballon. Une stratégie qui a fonctionné à merveille durant le match. Seattle poursuit son incroyable fin de saison et garde son avance de trois points sur le 7ème.

Dégagé :

Los Angeles FC (-1), Sporting Kansas City (-1), Columbus Crew (-1), FC Dallas (=)

LAFC a très mal géré son déplacement à Chicago et s’est incliné 3-1 sur la pelouse du Fire.  Dépassés, les hommes de Bob Bradley ont eu très peu d’occasions et n’ont pas réussi à imposer leur style de jeu dans ce match. J’aimerais souligner par contre le superbe but de Diego Rossi sur une passe lobée de Nguyen (voir vidéo ci-bas). LAFC a raté une chance en or de se mêler dans la course à la première place dans l’Ouest.

Kansas City lâche du lest dans sa quête à la première place dans l’Ouest. Dominant dans le jeu et créatif en attaque, le Sporting n’a pas eu l’efficacité nécessaire face au gardien adverse malgré 20 tirs au but dans le match! Occupé à attaquer, le Sporting a failli perdre ce match à deux reprises mais Tim Melia ou sa barre transversale veillaient au grain. SKC se retrouve à la deuxième position dans l’Ouest à deux points du leader.
Quel dommage pour le Crew qui aurait pu s’adjuger une avance confortable au classement sur Philadelphie en remportant son duel. Ce ne fut malheureusement pas le cas pour Columbus qui concède de précieux points à domicile (0-0). Inefficaces sur le peu d’occasions créées, les hommes de Greg Berhalter sont toujours à la 4ème position dans l’Est avec un seul point d’avance sur Philadelphie.
Un bon match nul (0-0) pour Dallas sur la pelouse des Timbers de Portland. Ce match a encore une fois démontré que Dallas a du mal à marquer des buts mais le fait de ne pas en prendre est toujours une bonne chose de faite à l’extérieur. Cette performance stabilise le club à la première position dans l’Ouest avec deux points d’avance sur son dauphin.

Nuageux :

Toronto FC (+2), Los Angeles Galaxy (+1), Portland Timbers (=), New York City FC (=)

Les Reds reviennent (à peine) dans la course aux séries! Impressionnants face aux Revs de la Nouvelle-Angleterre, les torontois ont fait parler la poudre en s’imposant 4-1 à domicile. La recrue estivale Lucas Janson, auteur d’un but, a montré qu’il pouvait faire du bien à sa nouvelle équipe et lui donne un brin d’espoir pour 2018. Avec sept points de retard sur la 6ème place et quatre matchs à jouer, Toronto peut encore y croire mathématiquement même si l’espoir est mince.
Dominic Kinnear peut-il réussir son pari de qualifier le Galaxy de Los Angeles pour les séries? L’americano-écossais tente par tous les moyens de prouver qu’il mérite un contrat en tant qu’entraineur principal permanent du club (présentement entraineur par intérim). Ses joueurs ont encore une fois répondu à son appel en s’imposant 3-0 face aux Whitecaps de Vancouver. Auteur d’un doublé dans ce match, Ibrahimovic (37 ans) a marqué 20 buts en 24 matchs cette saison pour son club! Énorme! Avec un retard de deux points sur la 6ème place, le Galaxy peut encore y croire.
Match difficile pour Portland qui n’a pas su faire sauter les verrous de la défense de Dallas (0-0). Le secteur offensif des Timbers a encore une fois manqué son coup et Portland pourrait manquer les séries si ça continue. L’expulsion du défenseur anglais Ridgewell à la 93ème minute est une très mauvaise nouvelle pour le club et va compliquer la tâche de Savarese pour le prochain match. Avec quatre points d’avance sur le 7ème, Portland est certes à la 4ème place dans l’Ouest mais la lutte est féroce avec ses poursuivants.
C’est officiel, NYCFC est finalement qualifié pour les séries en 2018! Malgré cette bonne nouvelle, le club n’est plus que l’ombre de lui-même ces dernières semaines. Impuissants à Minnesota samedi soir (défaite 2-1), les hommes de Domènec ont eu du mal à s’imposer face à Chicago en milieu de semaine (victoire 2-0). Confortablement installé en 3ème position dans l’Est, NYCFC recevra le 6ème de la conférence lors du premier tour des séries. Avec une fiche de 11V-4N-1D à domicile, les ‘Boys in Blue’ seront tout de même dangereux jusqu’au bout.

Pluvieux :

Minnesota United (+1), Vancouver Whitecaps (-1), Impact de Montréal (-2), Chicago Fire (=), Houston Dynamo (=)

Les Loons ont égalé leur nombre de points obtenus la saison dernière en s’imposant 2-1 à domicile face au NYCFC. Minnesota devrait pouvoir dépasser ce total avec quatre matchs à faire en 2018. La recrue estivale colombienne Angelo Rodriguez a marqué son doublé et prouve qu’il est capable de remplacer Romario Ibarra à la pointe de l’attaque en cas de blessure. Évoluant à dix pour les quinze dernières minutes de la rencontre après l’expulsion de Warner, Minnesota a su tenir le score afin de remporter les trois points. Avec dix points de retard sur le 6ème de l’Ouest, il est très improbable de voir les Loons postuler pour une place en séries.
Une première cauchemardesque pour l’entraineur par intérim de Vancouver Craig Dalrymple! Incapables de contenir les assauts du Galaxy de Los Angeles, les Whitecaps se sont inclinés 3-0 à l’étranger. Alphonso Davies aurait surement bien aimé offrir une qualification en séries à son club formateur mais ce ne sera pas le cas cette année. Relégués à six points de la 6ème place dans l’Ouest, le club de l’Ouest canadien devra commencer à préparer la saison 2019.
L’Impact de Montréal est complètement passé à côté de son ‘match de l’année’. Humiliés 5-0 sur la pelouse de DC United, les hommes de Rémi Garde ont raté une chance en or de creuser l’écart avec leur adversaire du soir. Le bleu-blanc-noir n’a pas su profiter de la possession du ballon et son secteur défensif a été pris de court par les contre-attaques adverses sur chacun des cinq buts. 6ème de l’Est avec deux points d’avance sur son adversaire, l’Impact a disputé deux matchs de plus que DC et n’a plus son avenir en main.
Le Fire de Chicago semble enfin avoir trouvé la bonne formule mais c’est trop tard pour 2019. Défaits 2-0 à New York face aux Boys in Blue, les hommes de Paunovic se sont rattrapés samedi soir en s’imposant 3-1 face au LAFC de Bob Bradley avec, en prime, une superbe reprise de volée de Mihailovic sur le premier but (voir vidéo ci-bas). Officiellement éliminé des séries, le Fire peut se permettre d’espérer à des lendemains meilleurs.

Il semble que le Dynamo en a encore sous la semelle! Houston a remporté son match à domicile face aux Earthquakes de San Jose sur le score de 3-2 et prolonge sa série à trois matchs sans défaites. Pour une équipe en pleine perdition cette saison, Houston est encore capable de jouer quelques bons matchs. Avec onze points de retard sur le 6ème, une qualification aux séries serait un miracle avec quatre matchs à jouer.

Blizzard :

New England Revolution (-1), Colorado Rapids (=), San Jose Earthquakes (=), Orlando City (=)

Les Revs de la Nouvelle-Angleterre se compliquent la tâche. Sèchement battus 4-1 par les Reds à Toronto, les hommes de Brad Friedel n’ont pas trouvé le bon remède à leurs problèmes défensifs. Le Revolution peut encore espérer une qualification avec un retard de cinq points sur le 6ème et quatre matchs à jouer mais ce serait très étonnant.
Les grands joueurs du monde soccer doivent savoir quand dire stop. Selon moi, Tim Howard a joué une saison de trop en 2018 même s’il n’est surement pas aidé par le reste de ses coéquipiers. Terrassés par les Sounders 4-0, les Rapids sont la risée de la MLS en cette fin de saison. Il n’y a qu’une seule et unique solution; reprendre à zéro en 2019.
Contrairement aux Rapids, Il y a du mieux à San Jose surtout dans le domaine offensif. Capables de marquer des buts, les Earthquakes doivent faire mieux dans le secteur défensif en 2019. Véritable passoire, la défense des Earthquakes a encore une fois encaissé trois buts lors de sa défaite face au Dynamo de Houston. Puis… Ah oui !!! Wondolowski a marqué sur penalty !!! L’international américain n’est plus qu’à deux buts du record de buts en carrière en MLS!
Statu quo pour Orlando qui n’a pas joué cette semaine.

partagez

Comments are closed.