Baromètre

Malgré une nouvelle trêve internationale à travers le soccer mondial cette semaine, la MLS n’a pas chômé. La ligue nord-américaine en a profité afin de programmer les matchs en retard de ses clubs. Seulement quatre rencontres se sont jouées cette semaine mais le duel DC United – FC Dallas était attendu par tous les observateurs de la MLS. Privés de leurs internationaux, les clubs en question se sont battus avec le couteau entre les dents afin d’atteindre leur objectif en cette fin de saison régulière. Quelle équipe a pu améliorer son sort? Quel club est le grand perdant? Mon baromètre de la semaine (voir classement au bas de la page).

Le climat selon MLSenFolie :

Radieux : Excellente forme, frôle la perfection
Ensoleillé : Très bons résultats
Dégagé : Résultats moyens mais prestations plutôt positives
Nuageux : Résultats moyens mais prestations plutôt négatives
Pluvieux : Mauvais résultats
Blizzard : Mauvais résultats, peine perdue

La progression :

+1 : évolution d’un climat à un autre (ex : Ensoleillé à Radieux)
– 1 : régression d’un climat à un autre (ex : Dégagé à Nuageux)
= : Pas de changement de climat
Le chiffre ‘1’ peut être remplacé par un chiffre plus élevé dans le même principe

Radieux :

New York Red Bulls (=), DC United (=), Philadelphia Union (=), Seattle Sounders (=), Los Angeles FC (+1)

DC United poursuit encore son incroyable remontée au classement en s’imposant 1-0 face au FC Dallas. Identifié comme le match de la peur pour les espoirs de qualification aux séries éliminatoires du club de la capitale, le duel face à Dallas s’est terminé de la meilleure des façons pour DC. L’improbable buteur du soir n’est autre que le joueur américain venu tout droit d’Allemagne en août 2017; Russell Canouse. Malgré plusieurs occasions manquées durant le match par ses deux hommes en forme Rooney et Acosta, DC se sauve donc avec la victoire et s’empare de la 6ème place dans l’Est! Avec toujours un match en main sur ses poursuivants, la troupe de Ben Olsen peut encore creuser l’écart.
Le club d’expansion de Los Angeles a encore une fois montré tout son potentiel offensif en s’imposant 4-2 face au Dynamo de Houston. Emmenés par une excellente prestation du capitaine mexicain Carlos Vela (2 buts, 2 passes décisives), les hommes de Bob Bradley ont su trouver l’énergie nécessaire après avoir été mené au score 0-1. Grâce à cette victoire, LAFC n’est plus qu’à un point du leader de la conférence Ouest. Une première saison réussie pour le deuxième club de Los Angeles!
Statu quo pour NYRB, l’Union et les Sounders qui n’ont pas joué cette semaine.

Ensoleillé :

Portland Timbers (=), Atlanta United (=)

Statu quo pour Atlanta et les Timbers qui n’ont pas joué cette semaine.

Dégagé :

FC Dallas (-1), Sporting Kansas City (=), Los Angeles Galaxy (=), Vancouver Whitecaps (=)

Dallas peut s’en vouloir d’avoir été battu 1-0 à Washington face au DC United. Les Toros auraient pu ouvrir le score à plusieurs reprises si ce n’était de la maladresse de son quatuor offensif (Mosquera, Urruti, Barrios et Lamah). Qualifié pour les séries depuis quelques journées, Dallas aurait pu solidifier sa première place dans l’Ouest avec une victoire. Survenue en fin de match, cette défaite peut laisser des traces dans la tête des joueurs texans. Il faudra vite se reprendre afin de relancer la machine avant le début des séries.
Statu quo pour le Sporting, le Galaxy et les Whitecaps qui n’ont pas joué cette semaine.

Nuageux :

Impact de Montréal (=), Columbus Crew (=), New York City FC (=)

Statu quo pour l’Impact, le Crew et NYCFC qui n’ont pas joué cette semaine.

Pluvieux :

New England Revolution (+1), Chicago Fire (=), Real Salt Lake (=)

Éliminés des séries, les Revs ont fait preuve de professionnalisme en s’imposant 2-0 à domicile face à Orlando City. C’est encore une fois la recrue équatorienne Cristian Penilla qui a débloqué le match pour la troupe de Brad Friedel avec un but et une passe décisive. New England n’a pas démérité cette saison et devrait pouvoir faire mieux l’année prochaine avec une ou deux recrues dans le secteur défensif.
Statu quo pour le Fire et RSL qui n’ont pas joué cette semaine.

Blizzard :

Houston Dynamo (=), Minnesota United (=), Toronto FC (=), Colorado Rapids (=), San Jose Earthquakes (=), Orlando City (=)

Un match très bizarre s’est déroulé à Minnesota entre les Loons et les Rapids. Malmené durant la majeure partie de la rencontre, Colorado a su faire le dos rond afin de s’imposer 0-2 sur la pelouse de Minnesota. Avec deux buts refusés après l’intervention de la VAR, les Loons ont chuté face à l’opportunisme des Rapids. Avec 36 points en 2018, Minnesota a besoin d’un seul point dans les deux derniers matchs afin de faire mieux qu’en 2017. De leur côté, les Rapids peuvent célébrer cette rare victoire qui met fin à une série de huit matchs sans succès. Fait cocasse durant le match, l’expulsion de Tommy Smith après avoir nargué les supporters adverses alors que Harrison Heath a été exclu pour avoir essayé de l’arrêter (voir le résumé du match ci-bas).

Le Dynamo de Houston n’a rien montré de nouveau lors de son déplacement à Los Angeles pour affronter le LAFC (défaite 4-2). Excellent offensivement avec une défense-gruyère, Houston ne progresse plus. Mention spéciale à Mauro Manotas qui a marqué son 16ème but de la saison et à Romell Quioto qui a encore une fois disputé un gros match. Selon moi, Cabrera ne va pas faire long feu à Houston vu le manque de progrès du club.
Statu quo pour les Reds et les Earthquakes qui n’ont pas joué cette semaine.

 

partagez

Comments are closed.