Baromètre

La saison 2018 de la MLS a donné son verdict final avec un Jour Décisif qui a tenu toutes ses promesses! Rebondissements, grosses surprises et buts venus d’ailleurs ont fait le bonheur ou le malheur des nombreux supporters du ballon rond nord-américain. Cap sur les séries et fort heureusement, l’attente ne sera pas longue puisque le premier tour des séries éliminatoires est programmé pour le 31 octobre. Quels clubs ont fait le plein de confiance avant le début des séries et lesquels peuvent débuter leur hibernation? Mon dernier baromètre de la saison divisé en trois parties inédites (schéma des séries au bas de la page).

Le Supporters’ Shield :

La lutte à distance entre Atlanta United et les Red Bulls de New York a été passionnante et pleins de rebondissements inattendus. Au coup de sifflet final, NYRB a eu l’honneur de soulever le Supporters’ Shield grâce à sa victoire 1-0 face à Orlando City. Appliquée durant le match, la troupe de Chris Armas n’a pas eu la tâche facile face à l’une des pires équipes de la MLS. L’exploit individuel du jeune Derrick Etienne Jr restera dans les annales pendant de longues années. Son but à la 53ème minute du match offre le troisième Supporters’ Shield de l’histoire de la franchise (voir résumé du match ci-bas).

De son côté, Atlanta a lourdement chuté sur le score de 4-1 à Toronto. Pour son dernier match de saison régulière, Tata Martino a perdu le titre tant convoité. Privés de leur meneur de jeu Miguel Almiron blessé, les Five Stripes n’ont pas réussi à se créer assez de situations dangereuses. Si solide depuis le début de la saison, la défense d’Atlanta a pris l’eau au pire moment de la saison. Cette désillusion affectera-t-elle le club lors des séries éliminatoires?

Les deux premières places :

Un enjeu extrêmement important dont on parle un peu moins comme je l’ai expliqué dans mon article précédent (Les enjeux du Jour Décisif). Lors du duel au sommet à Kansas City entre le Sporting et LAFC, l’intensité était à son paroxysme. Les locaux ont finalement remporté la rencontre malgré la très sévère expulsion de Sinovic à la 62ème minute et se sont adjugés la première place dans l’Ouest. Le premier but du match a été marqué par Roger Espinoza d’une frappe splendide qu’aucun gardien de but ne pouvait contrer (voir résumé du match ci-bas) avant que le hongrois Salloi n’offre la victoire à son club à la 72ème minute. Une victoire amplement méritée pour le Sporting qui a été supérieur à son adversaire tout au long du match.

La seconde place revient aux Sounders de Seattle qui ont difficilement remporté leur match 2-1 face à San Jose dans les dernières secondes du match. C’est encore une fois le nouveau joueur désigné des Sounders, arrivé durant le mercato estival, qui a marqué les deux buts des siens. Après un début de saison calamiteux et malgré la retraite de son talisman Clint Dempsey, Seattle a encore une fois très bien terminé sa saison. Peuvent-ils s’offrir une troisième finale consécutive?

Qualifiés au bout du fil :

Les dieux du soccer ont répondu aux nombreuses prières des supporters du Real Salt Lake! Seule équipe à ne pas jouer lors du Jour Décisif, RSL espérait que le Galaxy de Los Angeles ne remporte pas son match face au Dynamo de Houston afin de garder la sixième place de la conférence Ouest.
Les choses avaient pourtant bien commencé pour le Galaxy. Les hommes de Dominic Kinnear menaient 2-0 à la mi-temps et contrôlaient la rencontre mais le Dynamo faisait parler la poudre au retour des vestiaires en inscrivant trois buts sans réplique (voir résumé du match ci-bas). Impressionnants sous les ordres de Kinnear (en poste depuis le 10 septembre 2018), les coéquipiers de Zlatan Ibrahimovic rateront les séries pour une seconde saison consécutive au grand bonheur du Real Salt Lake.

Le Crew de Columbus se devait de l’emporter à domicile face à Minnesota United afin d’accrocher la dernière place qualificative aux séries 2018. Emmenée par un excellent Gyasi Zardes, auteur d’un coup du chapeau (3 buts), la troupe de Greg Berhalter a difficilement atteint son objectif en s’imposant 3-2 sur les Loons. L’entraineur américain aura trois jours afin de trouver une solution aux problèmes défensifs de son équipe. Le Crew peut-il encore nous surprendre cette année?

 

 

partagez

Comments are closed.