Focus

La MLS est une ligue qui grandit à vitesse grand V! Fondée en 1996 avec 10 franchises, la ligue nord-américaine accueille, 23 ans plus tard, sa 24ème franchise en 2019; le FC Cincinnati. Soutenu par un public de plus en plus nombreux, Cincinnati (qui a pour surnom ‘La Reine de l’Ouest’) a conclu la dernière saison de son histoire en USL à la première place du classement général avec onze points d’avance sur le second! Éliminé par l’équipe réserve des Red Bulls de New York lors des séries éliminatoires de la USL (remporté par Louisville City FC), ‘FC Cincy’ se prépare à faire ses premiers pas chez les grands! À quoi devrait-on s’attendre du nouveau club d’expansion? Le propriétaire Carl Lindner III va-t-il investir de grosses sommes comme son homologue d’Atlanta ou préfèrera-t-il construire en douceur comme Minnesota? Petite présentation du club et premiers éléments de réponse.

Les résultats du club :

Cincinnati fait ses débuts en USL lors de la saison 2016 et parvient à se qualifier pour les séries éliminatoires dès sa première année (éliminé à domicile 1-2 au premier tour par Charleston Battery). En 2017, FCC continue sur sa lancée et se qualifie une nouvelle fois pour les séries mais n’arrive toujours pas à franchir le premier tour (battu 3-0 par les Rowdies de Tampa Bay). Fier d’avoir été choisi pour faire le saut en MLS en mai 2018, Cincinnati espère remporter le championnat USL pour sa dernière saison. Malheureusement, la piètre performance du club au deuxième tour des séries face aux Red Bulls II vient clore le chapitre USL de l’histoire du club (voir vidéo ci-bas).

Les supporters :

FCC évolue au Nippert Stadium (35000 places, domicile habituel de l’équipe universitaire de football américain des Bearcats de Cincinnati) depuis sa création. Pour sa première saison en 2016, FC Cincy a attiré une moyenne de 17,296 spectateurs! Un record pour une franchise en USL! L’attractivité du club a été exponentielle puisque celle-ci a atteint un nouveau record de 25,717 spectateurs en 2018!
Le club peut compter sur le soutien indéfectible de six groupes de supporters! Deux d’entre eux sortent du lot; les ‘Die Innenstadt’ (‘centre-ville’ en français) qui met l’emphase sur la forte communauté allemande de la ville et ‘The Pride’ qui existe depuis la fondation du club en 2015. Tous les groupes de supporters partagent la tribune nord du stade qui a été baptisée The Bailey et font la marche ensemble jusqu’au stade (voir la superbe vidéo ci-bas).

Les joueurs et le staff :

Le sud-africain Alan Koch est l’entraineur du club depuis 2017. Koch a réussi à obtenir d’excellents résultats avec son club (fiche 43V-18N-17D) et a été nommé meilleur entraineur de la USL en 2018. Son staff technique est constitué de Yoann Damet et Jack Stern (anciens membres du staff de l’Impact de Montréal) ainsi que d’Austin Berry, de Diego Martinez del Campo, d’Aaron Powell et d’Alex Villasanti.
L’effectif 2019 n’est pas encore annoncé mais cinq joueurs présents en 2018 ont le talent nécessaire afin de briller en MLS. Les anciens joueurs de la MLS Fanendo Adi et Fatai Alashe vont jouer un rôle crucial afin d’aider les autres joueurs à bien assimiler la transition entre l’USL et la MLS. Corben Bone, le vétéran de 30 ans et deuxième meilleur buteur du club avec 12 buts, voudra prouver que ses anciens employeurs en MLS (Chicago Fire, Philadelphia Union) ont eu tort de ne pas lui donner sa chance. Forrest Lasso, élu meilleur défenseur de la USL en 2018 et bien évidemment Emmanuel Ledesma. L’italo-argentin a été élu meilleur joueur de la USL avec 16 buts (8ème chez les buteurs) et 16 passes décisives (premier chez les passeurs). Son aisance technique et sa science tactique poseront beaucoup de problèmes aux défenses adverses (voir vidéo ci-bas).

L’avenir :

La MLS n’est que la première étape du projet du FC Cincinnati! Le club entamera la construction d’un nouveau stade spécifiquement dédié au soccer le 18 décembre 2018. Celui-ci sera prêt en 2021 et pourra contenir une foule de 25,500 à 26,500 spectateurs! Un vrai bijou en plein cœur de la ville (voir vidéo).

Ce n’est pas tout! Le club a aussi amorcé en août 2018 un tout nouveau centre d’entrainement au coût de 30 millions de dollars (voir photo ci-bas). Les propriétaires ne lésinent pas sur les moyens et espèrent un retour sur investissement assez important dans les années futures.

partagez

Comments are closed.